Mon enfant voyage, sous insuline

Mon enfant voyage, sous insuline

23 juin 2016

Notre Road Trip en ISLANDE avec les enfants.

Voilà, l’Islande, c’est fait ! Enfin la moitié, heu… non, une petite partie, en fait.
En seulement 9 jours, impossible de faire le tour de l’île. Nous nous sommes contentés du Sud, du cercle d’or, d’un aller-retour de Reykjavík à Jökulsàrlon. Mais bon, c’est certain, on y retournera quand les enfants auront grandi. En tout cas, nous en avons très envie. J’ai proposé que, la prochaine fois, le voyage se ferait à vélo, mais vu la tête de papa voyageur, on partirait plutôt en voiture + hôtel.
Cette fois-ci, nous avions loué un camper van. J’avais regardé pas mal de photos et vidéos de camper van, et j’avais des a priori plutôt positifs avant de partir, sur ce type de transport, mais tout ne s’est pas déroulé comme je l’avais imaginé. (Plus d’info sur le camper van dans l’article à venir sur les détails pratiques).


Raufarholshellir


Hopsnes



Mais revenons à nos moutons… islandais ! En avril, les touristes ne se bousculent pas. La saison touristique commence en Mai, et tant mieux car nous avons pu profiter pour faire quelques visites seuls et poser notre camper van au milieu de nulle part, et sans être dérangés.


Et donc, l’Islande c’était comment ?


C’était magnifique, grandiose, inimaginable; l'Islande quoi !


Kerid



Comme je le disais, nous n’avons fait qu’une petite partie de l’île, mais je pense que malgré tout nous avons pu voir toutes les facettes de ce pays. Cette île regorge de spot à voir, tous plus impressionnant les uns que les autres. L’avantage du camper van, c’est que nous avons pu dormir au plus près des endroits à visiter, dans un cadre naturel à couper le souffle.

Imaginer vous réveiller avec un splendide soleil (islandais, certes) au pied d’un glacier, d’une cascade ou au milieu d’iceberg.


Fjallsarlon



En Norvège, ce que nous avions apprécié, c’est de faire les pique-niques du midi avec une vue imprenable sur les fjords. Nous y étions au mois d’Août 2014 et cette année là, il a fait très beau. L’eau était bleu turquoise.

En Islande, le dépaysement est total, une nature complètement différente de ce que l’on peut voir en France. Le plus impressionnant pour moi : marcher au milieu des icebergs sur une plage de sable noir. Les enfants se sont amusés à remettre les petits icebergs, échoués sur le sable, dans l’eau. Aussi, ils ont aimés faire des randonnées pour toucher les glaciers, voir les cascades, les geysers, et les volcans. Depuis tout jeune, les garçons font des randonnées, parfois de plusieurs heures, et paradoxalement, c’est lorsque les chemins sont les plus escarpés qu’ils marchent le mieux, et s’amusent tout le long du chemin.


Skaftafell

Skogafoss


Svinafell



Et la météo en Islande ?


Et bien, si vous vous souvenez en France en Avril, il n’a pas fait très chaud. Alors en Islande, on ne pouvait pas s’attendre à des températures caniculaires. A l’aller, le pilote de l’avion annonce un +6° en Islande, au retour, il annonce +6° à Paris. Pas de jaloux, pas de choc thermique !

Pourquoi avoir choisi l’Islande comme destination ?


Ici, on aime les défis, et papa voyageur préfère organiser lui-même les séjours et les visites à faire plutôt que de passer par une agence. Avec ce système, nous sommes plus libres et c’est souvent moins cher. Certes, cela demande une bonne organisation, et beaucoup de travail en amont, mais au moins nous avons visité à notre rythme. L’Islande fait partie de la liste des pays que j’ai toujours voulus visiter. Les garçons grandissent, et nous commençons à penser de plus en plus à voyager avec eux. Nous apprenons aussi à voyager avec le diabète de p'tit voyageur dans nos bagages. D’autres pays, d’autres projets vont voir le jour…






Alors, l’Islande, c'est votre prochaine destination ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire