Mon enfant voyage, sous insuline

Mon enfant voyage, sous insuline

lundi, octobre 16

USA Jour 2 Dimanche 30 Juillet SAN FRANCISCO

Dimanche 30 Juillet 2017 : SAN FRANCISCO


On se réveille très tôt (5h) à cause du décalage horaire, mais ce n'est pas plus mal, car nous n'avons qu'une journée pour visiter San-Francisco.

Autant dire que nous allons faire les visites les "plus classiques", ceux qui m'ont le plus plu sur les retours des voyageurs.

Nous sortons de l'hôtel après avoir mangé un petit déjeuner (que j'avais dans mes valises) et nous nous promenons dans les rues de SF, à la recherche d'un "cable car".
Le trajet n'est pas donné et pas de réduction pour les enfants...😔










Je propose aux enfants le jeux des "plaques d'immatriculations". Nous faisons 2 équipes, il faut prendre en photo les plaques des voitures de chaque état des USA.
Les enfants sont ravis, ils ne penseront d'ailleurs qu'à ça à chaque fois que nous nous arrêterons sur un parking. Au moins, ils se prennent au jeu et s'intéressent aux différents états. 


Nous sommes déposés non loin de Lombart Street, nous en profitons pour prendre des photos d'en bas puis d'en haut.





Ensuite, nous avons prévu de faire du vélo, j'avais repéré un loueur pas cher mais ce n'était pas du tout sur notre trajet.
On croise un loueur de vélo, on s'équipe d'une remorque pour p'tit voyageur (avec son bras dans le plâtre, il ne peux pas pédaler tout seul) et 3 vélos simples.

En chemin, on se ravitaille en eau et pique-nique pour le midi.

Nous faisons un arrêt au "Palace of fine arts". Super, il y a du soleil, et je peux faire de belles photos de cet endroit que je trouve magnifique.














On reprend nos vélos pour aller déjeuner.
Ensuite, il faut trouver l'entrée de la piste cyclable du Golden Bridge et en y allant on en profites pour photographier le pont sous toutes les coutures.










Nous ne sommes pas les seules à avoir eu cette idée, il y a du monde.
Il y a aussi beaucoup de vent sur le pont, les coupes-vents ont bien servis.

On arrive de l'autre côté du pont, il fait maintenant très chaud.
On se balade dans Sausalito pour voir les "houses boats"
On a pas osé photographier les propriétés...











Retour par le bateau, il faut jouer des coudent pour pouvoir passer et avoir une chance de monter sur le bateau qui attend. 
En plus, c'est l'heure du goûter. Il faut avancer, distribuer le goûter, prendre la glycémie, et injecter l'insuline...

De retour sur la terre ferme, nous continuons par le Pier 39, nous nous baladons et observons les "sea lion" et enfin nous allons rendre les vélos.






Mais la journée n'est pas fini, et malgré le levé au aurore, on est plutôt en forme.

Nous allons voir un retournement de "cable car", ce n'est pas trop loin et ça intéresse les garçons.
Puis direction, en taxi, voir les "six sisters" sur Alamo Square.
Le trajet en taxi est impressionnant avec les rues qui montent et qui descendent à pic ! 😱 😰





Re taxi, que l'on peine à attraper, pour nous ramener à notre hôtel.

Nous arrivons pour le dîner. Il y a une pizzeria à 2 pas, elle fera bien l'affaire pour ce soir.

A demain pour le début du Road Trip...













mercredi, octobre 11

USA : Jour 1 - Samedi 29 Juillet. Le voyage direction SAN-FRANCISCO

Samedi 29 Juillet, PARIS-SAN FRANCISCO


Nous voilà donc au début de notre aventure Américaine avec nos enfants et en camping :

Notre parcours : 

J1 - Arrivés à San Francisco en fin de soirée (heure locale)
J2 - San Francisco
J3 - San Francisco - Yosemite
J4 - Yosemite
J5 - Yosemite - Las Vegas
J6 - Las Vegas 
J7 - Las Vegas - Zion
J8 - Zion
J9 - Zion - Bryce Canyon
J10 - Bryce Canyon - Page
J11 - Page
J12 - Page - Grand Canyon
J13 - Grand Canyon
J14 - Grand Canyon - Monument Valley
J15 - Monument Valley
J16 - Monument Valley - Mesa Verde
J17 - Mesa Verde
J18 - Mesa Verde - Moab
J19 - Moab
J20 - Moab
J21 - Moab
J22 - Moab - Grand Junction
J23 - Grand Junction - Casper
J24 - Casper - Grand Junction
J25 - Grand Junction - Capitol Reef
J26 - Capitol Reef - Kodachrome
J27 - Kodachrome - Valley of Fire
J28 - Valley of Fire - Death Valley
J29 - Death Valley - Sequoia
J30 - Sequoia - Fresno
J31 - Fresno - San Francisco - Paris



L'avion décolle à 15h40, nous partons un peu avant midi de notre région parisienne. 
On est samedi, premier train de banlieue raté de peu on attend 20 minutes le suivant. 😒
Arrivés au RER, les automates pour acheter les tickets pour les enfants ne fonctionnent pas, et personne n'est au guichet ! 😣

Nous avons nos pass de transport adultes, (qui sont de-zoné les weeks-end) donc nous passons comme on peut avec les enfants et les valises.
On rate de-nouveau le RER de peu, et encore 20 minutes d'attente...😓

Nous montons dans le RER, direction l’aéroport, on est un peu juste en temps, faudra pas traîner... Nous voilà bien, je vois les contrôleurs de la SNCF qui arrivent dans notre wagon. 😖

J'explique le cas des automates et l'absence de personnels au guichet. On s'en sort bien avec une amende de .......   10 Euros !  😄 (le contrôleur nous facture un aller adulte pour les 2 enfants, ce qui est le prix des tickets que l'on aurait dû payer). Ouf

Arrivés à l'aéroport, on est de plus en plus juste en temps ! Il faut courir (sachant que les enfants ne portent quasiment rien ! ) et chercher le bon terminal.

Mon mari, nous "mets" dans une file d'attente (longue de 3 kilomètres, pour être précise) pour rentrer dans le terminal ? Je doute de ça, et je l'envoie vérifier au début de la file. Les personnes devant moi me demandent si c'est bien la queue pour le Maroc ? Ils ont un doute eux aussi sur cette file d'attente !! Heu, non, moi c'est les USA.....

Je choppe un steward, et lui demande. (ça ira plus vite que d'attendre le retour de mon mari). Non, ce n'est pas la bonne file d'attente, je prends donc toutes les valises et mes enfants (pour le coup, je les mets à contribution, ils ont des bras eux aussi, même si sur leur 4 bras, un est dans le plâtre ! ), quand je vois mon mari arriver nous dire que le terminal que l'on cherche est plus loin.

Beaucoup plus loin, très très loin même...

On marche vite, le plus vite possible, on arrive dans la bonne file cette fois ci, pour déposer nos valises et on peut enfin souffler....

On fini les bouteilles d'eau et les sandwichs, puis on passe aux contrôles de sécurité. Je demande à ce que p'tit voyageur ne passe pas les portiques, et je précise qu'il porte une pompe et un capteur de glycémie sur lui. Pas de problème, je n'ai même pas besoin de montrer les ordonnances ou autres certificats. Même pour les USA, quoi ! 🙆

Je sors aussi les 4 free style libres de réserves (on n'est jamais trop prudent) et demande qu'ils ne passent pas les rayons X. Idem pas besoin de montrer le justif.
Les free style libre et mon fils passeront les contrôles de poudre et voilà, c'était pas si compliqué !

Au moment d'embarquer (l'embarquement a du retard) on s'aperçoit que nous sommes séparé. Un adulte avec un enfant, mon mari et p'tit voyageur sont placés tout à l'arrière de l'avion.



Nous nous installons avec grand voyageur ; les 2 places à côté de mon fils sont libres, (nous sommes séparé par le couloir, pas cool !) mais une dame surclassée, finalement plus surclassé est finalement placé à côté de mon fils peu avant le décollage. Dommage, il ne pourra pas s’allonger pour dormir. 
Peu de temps après, une jeune fille vient prendre la dernière place libre car son siège est cassé...

Le voyage est assez rapide, même pour les enfants malgré l'absence de tablette, grâce aux pages de cahier de vacances 😆, et un peu de jeux sur les téléphones portables quand même.







On nous sert le dîner, et peu avant l'arrivé, une petite pizza. Ce n'est pas mauvais, les enfants ont particulièrement apprécié la pizza. Quand il n'y a pas d'autres choix, nous visualisons à peu près la quantité de glucides servi, mais grâce à notre balance pliante, on arrive à peser presque partout où p'tit voyageur mange.

Les enfants s'endorment à la fin du trajet et ne se rendront même pas compte de l’atterrissage. Mais nous, les parents nous ne dormons pas. Je suis trop pressée d'arriver à SFO.

Direction les formalités, je n'attends pas mon mari qui va sortir en dernier de l'avion, et d'après les retours du forum des roadtrippeurs, y'a du monde à la douane.
J'ai bien fait car il y a autant de monde devant que derrière moi lorsque mon mari et mon fils arrivent enfin.

On répond correctement aux questions de l'officier : où allons nous ?  Mon mari réponds 4/5 parcs nationaux, mais ce n'est pas assez, je rajoute ceux qui me viennent à l'esprit, et il passe à une autre question : quel est le métier de mon mari ? C'est un peu le stress là...

On se fait prendre en photo et c'est bon, on peut passer, c'est parti !

Valises, taxi, hôtel, on veut dormir, il est 4h du matin à Paris !





SAN FRANCISCO, à demain !

































vendredi, septembre 29

USA : P'tit voyageur aux USA, c'est parti ! Les préparatifs,

P'tit voyageur a un diabète de type 1 depuis 5 ans. Lors de l'annonce, et avec toutes les contraintes liées aux soins, je ne pensais plus voyager avec les enfants.

5 ans après, nous avons fait le grand saut : 1 mois aux USA, en road trip, loin des villes et des hôpitaux (au cas où), loin de notre routine, et du confort de notre appartement.


Pour les détails du voyage, c'est par ici que ça se passe :


Les voyageurs :


Grand voyageur : 9 ans, et p'tit voyageur 7 ans

Papa, et maman :)

Les dates


Départ de Paris le 29/07/2017 retour le 29/08/2017 : 1 mois !

Avion : Compagnie XL Airways : direct PARIS-SAN-FRANCISCO - SAN-FRANCISCO-PARIS 😎

La genèse du voyage :


En 2015, papa voyageur m'annonce un voyage aux USA pour voir l'éclipse solaire en Août 2017. Petit calcul rapide, quel âge auront les enfants ? 7 et 9 ans. OK ça marche. Il seront de plus en plus autonome et p'tit voyageur va grandir et on espère qu'il sera moins sensible à l'insuline et au sport pour éviter les hypo et hyper. (En fait, non, toujours pas !)


Commence à ce moment là, les achats de livres et de cartes pour les préparatifs des endroits à visiter.


A force de naviguer sur le web, nous trouvons un site sur lequel nous allons prendre la plupart des informations pour constituer ce road-trip !


Merci à https://www.roadtrippin.fr/ pour la mine d'information, et le forum carnet de voyage sur lequel j'ai passé la plupart de mes soirées depuis 2 ans !


Septembre 2016. Le circuit est planifié Il faut commencer à s'y mettre sérieusement. Les billets d'avions sont moins cher si on les achète à l'avance. (achat en Octobre 2016). Et pour certains campings, il faut réserver 6 mois avant la date, et à l'horaire d'ouverture des réservations ! Les places partent vite ! Très vite !


Comme on a déjà quasiment tout le matériel pour camper, et que c'est franchement moins cher que les hôtels, on privilégiera ce mode d'hébergement. 18 nuits en camping et 11 nuits d'hôtel.

Faire du camping avec les enfants, on gère !

Avant de partir, il faut faire la check-list pour p'tit voyageur: ordonnances, insuline en quantité, free style libre que j'obtiendrai 3 jours avant le départ (rupture de stock dans certaines pharmacies, il a fallu en démarcher plusieurs, mais c'est indispensable pour tout voyage pour nous ) autorisation de sortie du territoire pour la pompe à insuline de p'tit voyageur (c'est que ça ne rigole pas avec le matériel médical français !), stock de cathéter pour la pompe.


C'est bon, on a tout ?


Reste plus qu'a caser tout ça, voilà ce que ça donne :




C'est prêt, maman à bien bossé !


La valise rouge : tout le matériel de camping : tente 4 places ultra légère, 4 matelas, 4 sacs de couchage, lampe frontal...


La valise bleue : nos vêtements pour nous 4, si, si


Sac à dos vert : les chaussures, tupperware, assiettes, la glacière...


Sac jaune : les sièges autos des enfants et les coupes-vent,


Sac à dos gris : matos pour le diabète, en cabine avec moi, sous haute protection.


Sac à dos rouge : matos de photos et vidéos,


Sacs à dos bleus des enfants : jeux, livre pique-nique du jour.


Et voilà, c'est à notre tour, après avoir lu des dizaines de carnet de voyage, USA, nous voilà !


Prêt pour le départ ?






vendredi, septembre 15

Etre maman, certes, mais être maman d'un enfant diabétique, c'est quoi ?

Si il y a bien des préjugés qu'entendent les enfants/ados/adultes diabétiques (haa, tu as mangé trop de sucre quand t'étais jeune ? hum 😒), être maman d'un enfant diabétique comporte aussi son lot de préjugés !

Je suis maman de 2 jeunes garçons.

Donc les nuits hachées menus du nourrisson, 
les biberons toutes les 3 heures, 
changer les couches,
les tonnes de lessives à faire,
les démarches pour la garde d'un bébé,
la reprise du boulot après un congé maternité, 
les urgences pour un bras cassé, 
les rentrées à l'école maternelle, 
les enfants malades,
je connais :
c'est le lot de toutes les mamans !

Mais être maman d'un enfant diabétique c'est aussi :

- atterrir  aux urgences un jour avec l'idée de repartir le soir même mais y rester pendant 17 jours,


  C'est ici que tout à commencé...


- se faire à l'idée d'injecter à son bébé/enfant de l'insuline pour lui permettre de vivre (en fait, t'as pas le choix, tu injectes et puis c'est tout !),

- reprendre les bases d'une bonne alimentation,

- se rendre à l’hôpital tous les 3 mois pour une consultation, et tous les ans pour une hospitalisation de 2 nuits, (ton employeur devra donc subir toutes tes absences),

- attendre avec impatience le RDV diabéto pour connaitre l'hémoglobine glyquée de son enfant et partager (ou pas) fièrement le résultat sur ton compte et les groupes facebook. 

- rencontrer les maîtresses de ton fils/ta fille tous les ans pour leurs parler diabète, hypo, insuline et surveillance rapprochée 😉 (mais tu devras très certainement faire des piqûres de rappels (sans jeu de mots 😄) au bout de quelques jours/mois),

- donner du sucre/du jus, des bonbons, des gâteaux à n'importe quelle heure du jour et de la nuit devant tes amis/ta famille qui ne comprennent pas toujours ce que tu fais, car ton fils/ta fille est diabétique ! Quand même, des gâteaux aux chocolat à 10h, mais il/elle est diabétique non ?!

- au restaurant refuser de prendre un "petit apéro" pour les enfants, puis faire une glycémie et courir après le serveur et demander un jus de fruit en express, s'il vous plait!

- mettre ton réveil à 2h, 5h et 7h du matin, alors que le boulot n'est qu'à 9h. (il ne fait pas ses nuits ton petit, si ? Si si...)

- avoir toujours ton téléphone portable sur toi au cas où la maîtresse/directrice t'appelles car ton fils/ta fille fait un malaise à l'école, (c'est pratique ça pour faire du bon travail en classe)

- avoir dans tes poches/manteaux/ton sac à main, du sucre et des bonbons tout ramollis, pour les éventuelles hypoglycémies, (j'en ai partout !)

- Surveiller la glycémie de ta fille/ton fils quotidiennement à 8h, 10h, 12h, 16h, 19h, 23h, 4h et plus si affinité !

- Se lever la nuit à 2h, faire un contrôle de sa glycémie, tout en étant à moitié endormie, (va falloir se rendormir après! ) le savoir en hyperglycémie, connecter ses neurones 3 secondes et réfléchir à quelle dose injecter. A 2 heures du mat' quoi ! 

- se promener avec ta fille/ton fils connecté et branché aux bras/cuisses/fesses qui peut se mettre à sonner à tout moment,

- s'entendre dire, haaaa mais il/elle ne peut pas manger de sucre alors ? Si tu savais... 😋

- connaitre le taux de glucides des bonbons/gâteaux/glaces que pourrai avoir envie ton fils/ta fille parce que oui, un enfant diabétique mange comme tout le monde ! en fait,

- faire des calculs de glucides à table, et demander les résultats aux enfants qui sont ravies de savoir additionner 20+14+18+7 de tête à 5 ans,

- devoir réveiller ta fille/ton fils pour aller à l'école, alors qu'il/elle a passé sa nuit en hypoglycémie, malgré les sucres et gâteaux avalés (de force) et qu'il/elle se réveille avec un taux de glycémie tellement élevé que même le lecteur est incapable de faire la différence entre une goutte de sang et un jus de fruit,

- avoir enrichi ton vocabulaire et placer au cours d'un même dîner les mots : bolus, insuline, cathéter, hyperglycémie, et Insulino-thérapie-fonctionnelle (à prononcer sans bafouiller pour avoir l'air de savoir de quoi tu parles),

- partir en colonie (à l'âge adulte) avec ton fils/ta fille et rencontrer des dizaines d'enfants diabétiques. Le voir jouer à la veillée "chocolat", et devoir faire des bolus toutes les 3 heures toute la nuit (c'était plus simple à mon époque quand c'était moi l'enfant !)

- devoir se justifier et expliquer pourquoi la nourriture et le sucre c'est comme un médicament pour un enfant diabétique insulino-dépendant, cela peut éviter un coma ! Désolé pour les enfants de sa classe qui le regardent manger ses 2 gâteaux au chocolat tous les jours à 10h,

- penser à prendre tous les matins pour l'école son lecteur, son cahier de glycémie, et son panier repas, 

- peser la nourriture et faire des calculs en croix (t'étais bonne toi en maths au collège ? Bah, va falloir t'y mettre alors,

- noter toutes ses glycémies, tous les jours, chaque glycémie,

- avant les départ en vacances prévoir une grosse place dans la valise pour les cathéter, réservoirs, lecteurs,  pompe et insuline,

- changer le cathéter de ton fils/ta fille tous les 3 jours alors qu'on à franchement la flemme, mais on le fait quand même, parce que c'est comme ça ! 

Une maman d'enfant diabétique ne lâche rien pour son petit !

Et vous, qu'elle est le truc qui vous saoule le plus mais que vous faite quand même ?










jeudi, juillet 20

HONG-KONG Jour 7 - Réveillons de NOEL 2016

Samedi 24 Décembre 2016

Encore un réveil à 9h, et comme d'habitude il nous faut 1 heure pour se préparer. A 10h, on sort pour repérer un resto pour ce soir. 
La cantine, ça va bien un peu, mais là c'est la fête quand même !

Comme on ne reste pas sur une défaite, on cherche un autre loueur de vélo. 
2 personnes viennent nous alpaguer à 200 m de leurs boutiques. Ces 2 personnes sont en concurrence, on choisira celle qui parle anglais.

Bon, on va pas se mentir, mais les vélos chinois sont comment dire... inconfortable ! Je ne changerai même pas les vitesses, vaut mieux pas d’ailleurs, si je ne veux pas dérailler et pousser mon vélo.

Nous faisons une balade de 35 km le long de la mer de Chine. 

Avec ça, t'as mal aux fesses pendant 3 semaines !


Les enfants n'y comprennent plus rien, cet été, nous avons crié pendant 2 semaines : ON ROULE A DROITE ! A DROITE ! et là on leur dit : ON ROULE A GAUCHE ! A GAUCHE !


A GAUCHE ! On a dit A GAUCHE ! On roule à GAUCHE ici !




Pendant la balade, nous trouvons une plage pour déjeuner. Ça fait du bien de s'arrêter un peu.




Ensuite, on prend la direction pour voir la structure de la rétrocession de HONG-KONG à la CHINE.





Et le long de la balade avant de retourner au magasin rendre les vélos :










Le goûter se fera dans un parc, avant de rentrer à la chambre. 
C'est le jour de la lessive. Je cherche une laverie, pensant attendre devant la machine, mais en fait, c'est une une gentille chinoise qui prendra soin de laver nos vêtements. Bon, je m'attendais à les recevoir pliés, mais non !
Pour le prix , c'est au poids ! 
Pendant ce temps, avec papa voyageur, les enfants écrivent leur cartes postales.

Il est 19h30, on part dîner. Il y a encore beaucoup de monde au centre commerciale.

C'est un resto japonnais, le menu est copieux, boisson comprise.


Très classique, mais excellent !


Après ça, le dessert ! Nous le prendrons chez un glacier (toujours à l'intérieur du centre commercial), j'avais repéré les glaces le matin !

Ça donne envie ! 

Joyeux Noël, les enfants !



C'est la veille de Noël, et il est encore tôt, alors on se promène dans le centre.




En rentrant, nous croisons des enfants et adultes qui chantent des chansons de Noël en anglais et chinois. 
Tu veux savoir comment on chante Petit Papa Noël en Chinois ? Y'a plus qu'a prendre un billet pour HK 😄

En tout cas, c'était trop mignon ! j'ai apprécié !

Retour à la chambre, on fait quelques parties de cartes et on se couche à 23h. 
C'est le réveillons de Noël, mais nous demain, on doit encore jouer les touristes !