Mon enfant voyage, sous insuline

Mon enfant voyage, sous insuline

29 nov. 2016

ISLANDE détails pratiques : voyager avec un jeune enfant diabétique

Voyager avec des enfants demande un minimum d'organisation, alors avec P'tit voyageur, on s'organise 2 fois plus et on anticipe !

COTÉ DIABÈTE :

Anticipation : Ordonnance et certificat.

- Nous avons fait une demande d'ordonnance pour l'insuline auprès du diabétologue lors de la dernière consultation avant le départ.
- J'ai fait un mail à la prestataire pour la sortir de territoire de la pompe. (envoyé par mail, ce document est valable 1 an, on peut donc le re-imprimer au cas de besoin).
- Faire le plein chez le pharmacien : insuline, lancette, patch...
- Demander une livraison au prestataire : Cathéters, réservoirs, champs stériles...

Et nous voilà prêts à partir sereinement !

On voyage léger, j'te dis !




LOGEMENT ET VÉHICULE :

Pour ce voyage, nous avons opté pour un 2 en 1. Dormir dans le véhicule et pouvoir préparer les repas. Manger chaud aussi, c'est important, vu les températures extérieures que nous avons eus !

Nous avons loué un camper-van. C'est un mode de déplacement très courant en Islande, et plus économique que le combo hôtel + voiture de loc. Nous avons loué directement sur le site de camp-easy.
Il s'est avéré que malgré les avantages de ce moyen de transport, les inconvénients ne sont pas bien loin :

1) Les poêles et casseroles fournis sont en téflon et ont toutes plus d'une dizaine de rayures bien marqués. J'ai donc acheté une casserole au supermarché du coin,
2) Le radiateur est très bruyant et impossible à régler pour avoir une température constante dans la partie à vivre. On a donc dormi sans chauffage la nuit,,, si si, en Islande, quoi !
3) Il y avait 3 places devant dans l'habitacle avec 3 ceintures de sécurités à 3 points, les 2 autres ceintures étaient des ceintures ventrales dans la partie du fond et perpendiculaire à la route.
Les enfants ont mis leur siège auto à l'avant et étaient bien attachés, tandis que moi, j'étais seule à l'arrière :(
4) Faire et refaire les lits tous les soirs, ou remettre la table pour la journée = une galère au quotidien !
5) Dormir dans le lit supérieur. Il est normalement pour les enfants mais pour une question pratique p'tit voyageur dormait en bas avec nous. Un soir, pour avoir plus chaud et plus de place, j'ai testé le lit supérieur. Je n'ai pas pu dormir car il y avait pas assez de place "sous plafond". Je me suis senti claustrophobe surtout quand grand voyageur me collait pour dormir ;) Le matelas était très fin et donc pas confortable du tout,
6) Aucun amortisseurs : assise à l'arrière, je ressentais toutes les secousses, ce qui ne m'a pas empêché de faire une petite sieste, une fois, sur la table pendant que papa voyageur conduisait ;)
7) C'est vraiment petit pour 4,
8) Pas de douche, ni de toilette, mais ça on le savait ! Et au mois d'Avril, certains WC/Douches publics sont "fermés pour l'hiver"...
9) La réserve d'eau est très petite (une vingtaine de litre), et ne nous permettait une autonomie d'à peine plus de 24h. On a donc dû acheter en route beaucoup de bouteilles d'eau surtout que certains points d'eau étaient eux aussi souvent fermés pour l'hiver et que contrairement aux conseils des guides de voyages, il n'y a en fait que peu de station services qui ont de l'eau en accès libre...
10) La portière avant se fermait mal, et un bip sonnait toutes les 30 secondes pour nous dire de mettre la voiture au point mort. Nous avons roulé avec ce bruit pendant des kms, et plusieurs jours car parfois, le bip s’arrêtait. Après plusieurs jours, nous avons appelé le loueur et un dépanneur nous emmène jusqu'à son garage, mais à ce moment là, le bip s’arrête à nouveau. Il nous a fallu plusieurs jours pour remarquer qu'il s'agissait de la porte mal fermée ;)
11) Dernier point, il n'y a pas de récupérateur d'eau usée... ça fait un peu mal au cœur de laisser des traces partout où on s'arrête.
12) Ne pas savoir lire les étiquettes et acheter 20 litres d'eau gazeuse à la place d'eau plate !


Il a l'air chouette, comme ça !
 Mais au final, le côté positif de ce camper-van :

1) Pas de contrainte de distance à parcourir,
2) Pouvoir s’arrêter en pleine nature et dormir où bon nous semble,
3) Se sentir seuls au monde,
4) Pouvoir se laver les mains n'importe où,
5) Préparer à manger, manger chaud,
6) Pas d'hébergement à réserver ni à chercher sur place,
7) Pouvoir changer le cathéter de p'tit voyageur au chaud et à tout moment s'il le faut
8) Vivre une aventure différente !

Et oui c'est ça l'aventure, parfois il faut choisir ! Mais je pense que ce genre de véhicule est plus adapté pour 2 personnes adultes.

En tout cas, ces 10 jours d'aventures (même si c'était l'hiver) m'a permis de me faire une opinion sur ce mode de transport, et pour notre prochain road-trip d'un mois aux USA, nous avons déjà fait notre choix pour.... une voiture + hôtel.


AVION :



Nous avions réservé avec ICELANDAIR. Le vol est direct (en même temps, ce n'est pas très loin). Il n'y avait pas le choix pour les horaires mais cela nous convenait pour les repas. Il existe d'autres vols directs moins cher avec d'autres compagnies mais avec des horaires beaucoup moins sympa avec des arrivées/départs nocturnes. La compagnie donne, uniquement aux enfants, un snack salé (croissant au fromage, jus de fruit, raisins secs...) P'tit voyageur avait soif, je suis parti à la recherche d'une hôtesse pour demander de l'eau. Il m'a fallu négocier car avec le snack une boisson est incluse. En disant simplement que mon fils ne pouvait pas boire le jus à cause de son diabète, l'hôtesse m'apportera un verre d'eau pour lui 2 minutes plus tard.
Mais au passage des hôtesses, je ferai une petite réserve d'eau pour lui car il était en hyper, l'hyper ça donne soif ...

PASSAGE DES PORTIQUES :

Certains professionnels de la santé déconseillent le passage des portiques pour les personnes porteurs de pompe à insuline.
A chaque passage des portiques dans les aéroports, je dégaine mes ordonnances (mais personne ne les regardera cette fois-ci ) je demande que mon fils ne passe pas sous les portiques mais qu'il soit palpé.

J'informe qu'une pompe à insuline est autour de sa taille, et les agents palpent (très succinctement, en fait). Ils ne remarquent même pas le capteur de glycémie ( le free style libre) sur le bras de p'tit voyageur. Ouf ça passe, mais pour les USA il faudra penser à prendre nos précautions et avoir une ordonnance ! Chez eux, ça ne rigole pas !

DÉCALAGES HORAIRES :

Il y a 2 heures de décalage horaire entre la France et l'Islande. C'est très peu, mais en même temps décaler les repas de 2 heures pour un enfant, ça peut être long. Ils ont faim !!
Après avoir atterri et pris la navette pour récupérer le véhicule, il est 17h heure locale et 19h en France. C'est l'heure du dîner pour nos estomacs français. Nous prenons donc des sandwichs.
Avant le voyage, nous avions convenu de rester à l'heure française tout le long du séjour. L'avantage, c'est qu'après le dîner nous pouvions encore faire des balades comme en plein jour !
Et avant de se coucher, 2 carrés de chocolat (sans parler des bonbons pendant la balade digestive) pour p'tit voyageur pour éviter l'hypoglycémie nocturne qui nous a tenu éveillés les premiers jours :(

De plus le retour étant à 7h du matin heure locale, en restant à l'heure de Paris ça fait comme si il était 9h du matin donc pas trop rude pour le réveil surtout que pour la dernière nuit nous avons dormis juste à côté de l'aéroport.

Dans 3 semaines, nous partons en Asie, et le décalage horaire est de 7 heures. Cette fois-ci, nous n'avons pas le choix, il faudra s'adapter, mais avec la pompe, pas de souci, on s'adaptera !

Un petit indice sur notre prochaine destination : Qui a trouvé ?



Et pour vous les décalages horaires, ça se gère bien ?














14 nov. 2016

EXPLICATION DE TEXTE : LE DIABETE DE TYPE 1

Pour les amis, la famille et autres personnes de passage sur ce blog.

Je vais expliquer et détailler dans ce billet les mots et détails techniques employés régulièrement sur ce blog que beaucoup de personnes pourraient ne pas comprendre.

Je ne vais pas expliquer de manière médicales, mais plutôt avec des mots et explications simples.

LEXIQUE : 

DID : Diabétique Insulino-Dépendant.

Pompe à insuline : petit appareil électronique, miniaturisé, qui administre, via une tubulure une quantité d'insuline pré-programmée et/ou donnée manuellement à l'aide d'un petit moteur silencieux et extrêmement précis.
La pompe, le réservoir, la tubulure, ses amis pour la vie :)

Tubulure : petit tuyau souple qui conduit l’insuline jusqu’à un cathéter souple placé sous la peau.

Cathéter : partie de la tubulure (canule) placé sous la peau. Une partie reste collé sur la peau afin de déconnecter la pompe. (ex : pour prendre une douche, aller dans la piscine...)

Réservoir : Partie de la pompe, dans lequel l'insuline est conservée et délivrée par un bolus ou un basal.

Le cathéter et le réservoir sont à changer tous les 2 ou 3 jours.


Le matos pour quelques jours.


Bolus : Insuline injecté manuellement avec la pompe.

Basal : Insuline délivré aux gouttes à gouttes avec la pompe tout au long de la journée (et de la nuit).

Dextro, ou faire une glycémie : mesurer le taux de sucre dans le sang à l'aide d'une aiguille en prélevant une goutte de sang au bout du doigt et lu par un lecteur. En moyenne, p'tit voyageur à 6-7 dextro sur 24h, tous les jours !

Lancettes : aiguille se trouvant dans le stylo piqueur pour obtenir une goutte de sang. 

bandelettes : électrodes sur laquelle on dépose la goutte de sang afin que la glycémie soit lu par le lecteur.


Tout en un.


Free style libre : lecteur de glycémie par scan. Un filament souple est inséré juste en dessous de la peau. Le capteur est placé sur l'arrière du bras pendant 14 jours. Il mesure et enregistrement en permanence le taux de glucose dans le liquide interstitiel 24h/24. 
Chaque capteur coûte 60 Euros et n'est pas pris en charge par la sécurité sociale, ni pas les mutuelles.

Pour lire la glycémie, il suffit de passer le lecteur sur le capteur (ça fonctionne aussi à travers plusieurs couches de vêtements) et on peut lire : le taux de glucose, la tendance à l'aide d'une flèche et l'historique des 8 dernières heures. Il est de la taille d'une pièce de 2 euros.


Le capteur free style libre.



Le lecteur free style libre.


Glucides : Sources de sucres rapides ou lents contenus dans certains aliments. Nous injectons l'insuline en fonction du nombre de glucides ingérés.

Insulino-Thérapie Fonctionnelle : Source Wikipédia : ITF, est une méthode d'adaptation du traitement insulinique destiné aux diabétiques de Type 1.
L'ITF permet au patient diabétique d'adapter son traitement d'insuline à son mode de vie plutôt que de s'imposer une discipline de vie quotidienne relative à son traitement. L'objectif est de reproduire à la perfection le schéma physiologique de l'insuline, en mettant en avant la fonction première de l'insuline.
La mise en pratique de cette thérapie repose sur une parfaite évaluation des glucides absorbés. Pour cela, des formules simples élaborées par des diabétologues permettent au patient de calculer précisément la dose d'insuline qui lui sera nécessaire au moment des repas en fonction de son alimentation et de ses activités.
Cette thérapie permet donc une plus grande autonomie du patient qui devient responsable de la gestion de sa maladie.

L'ITF repose sur une formule mathématique élémentaire liant la quantité de glucides à la dose d'insuline nécessaire pour « brûler » ces glucides :
Soit le nombre d'unités nécessaires pour brûler grammes de glucides.
On a alors
Le coefficient représente la sensibilité à l'insuline du diabétique.
C'est une valeur relativement difficile à évaluer. Elle regroupe l'ensemble des paramètres pouvant modifier l'action de l'insuline comme la physiologie du patient par exemple.
Ce coefficient est donc fortement lié à la personne et ne peut-être déterminé de manière commune.

Mais quoi ? T'as mal à la tête, j'ai pourtant tout compris du premier coup !

Pour apprendre et pratiquer l'ITF, p'tit voyageur à été hospitalisé une semaine. Nous avons suivi des cours à l'hôpital matin et après-midi durant cette période.

Je pratique et je recommande cet apprentissage car il permet plus de liberté et moins de restriction alimentaire.

Hypoglycémie : Source Wikipédia : l'hypoglycémie ou l'hypo est une concentration en sucre dans le sang (glycémie) anormalement basse, c'est-à-dire, inférieure à 0,60 g/l.
Le niveau sanguin normal de glycémie doit se situer entre 60 et 110 mg/dl (0,6 à 1,10 gramme par litre).

Hyperglycémie :  ou hyper, est une concentration en sucre dans le sang (glycémie) anormalement élevée. Pour p'tit voyageur, qui est un jeune enfant, ont considère une hyperglycémie au dessus de 1.80 g/l

Normoglycémie : est la concentration du niveau sanguin normal de glycémie qui doit se situer entre 0,6 à 1,10 gramme par litre.

Lexique concernant l'école : 

P.A.I : (Source Service public) Le projet d'accueil individualisé (PAI) est un document qui organise la vie quotidienne de l'enfant ou de l'adolescent en établissement. Il précise ses besoins thérapeutiques (traitement, régime alimentaire...) pour permettre d'assurer sa sécurité et compenser les inconvénients liés à son état de santé.
Le PAI est un document écrit qui permet de préciser les adaptations à apporter à la vie de l'enfant ou de l'adolescent en collectivité (crèche, école, collège, lycée, centre de loisirs).
Il peut concerner le temps scolaire mais aussi périscolaire, et se nomme ainsi parfois PAIP (projet d'accueil individualisé périscolaire).
Le PAI concerne les enfants et adolescents atteints de troubles de la santé tels que :
  • pathologie chronique (asthme, par exemple),
  • allergies,
  • intolérance alimentaire.
ATSEM : C'est la personne qui aide la maîtresse dans la classe.

T.A.P ou N.A.P : Temps d'activité Périscolaires ou Nouvelles activités Périscolaires : Temps pendant lesquelles les enfants sont gardés par des animateurs et sont sensés faire des activités ludiques et culturelles. Chez nous, c'est tous les vendredis de 13h30 à 16h30. Payés par les parents.

V.A.L :désigne l'ensemble du personnel du périscolaire (cantine, centre de loisirs, NAP, garderie) dans ma ville.


Et pour finir : 

STOP AU IDÉES REÇUES SUR LE DIABÈTE: 

Non, on ne deviens pas diabétique de type 1 en mangeant trop de bonbons, et certainement pas à 18 mois !

Non, tous les adolescents ne refusent pas de se contrôler et faire leurs injections.

Oui, il existe des colonies de vacances avec uniquement des enfants diabétiques et les parents sont mêmes les bienvenus.

Oui, un enfant diabétique peut manger des bonbons, des gâteaux et du ketchup avec ses frites, et faire des soirées chocolats en colo...

Oui, il dors avec sa pompe.

Oui, c'est le seul à pouvoir manger en classe 2 gâteaux au chocolat tous les jours devant ses camarades.

Oui, il peut voyager, faire du sport, manger au restaurant et être gardé par des baby-sitters. (Anglophone, hein, on n'est pas des petits joueurs)

Oui, il vit très bien avec son diabète.

Oui, on contrôle sa glycémie la nuit, même en vacances, surtout en vacances.

Maintenant que vous en savez autant que moi sur le diabète, qui veut faire baby-sitting pour P'tit voyageur ?



N'hésitez pas à demander si d'autres mots vous échappent...
















8 sept. 2016

VOYAGER à VELO avec son enfant diabétique

Nous venons de passer 2 semaines sur les pistes cyclables de la vélodyssée : 2 adultes et 2 enfants.

Cette année, nous avons parcouru 300 km de Rochefort à la dune du Pyla en 2 semaines avec des journées de repos.




Comme je le disais, ce n'est pas la 1ère fois que nous faisons des trajets à vélo sur les pistes cyclables. L'année dernière au mois d'Août, sur 2 semaines également, nous sommes partis de Noirmoutier pour arriver au fort Boyard ! Nous avons motivé nos garçons avec un but à l'arrivée, mais même sans ça, ils aiment nous suivre dans ce genre d'aventure.

Nous avons commencé il y a 4 ans, tout d'abord, suivre la Loire à vélo sur des trajets plus ou moins long selon le temps que nous disposions. 
Un week-end prolongé en Mai ou une semaine de congé en Avril. On planifie un parcours et le moyen pour transporter les vélos. 

Si nous partons du point A pour aller au point B, 2 possibilités s'offrent à nous pour revenir au point A. Nous les avons testées toutes les 2 :

1ère possibilité : L'année dernière, nous nous sommes fait déposer en voiture à Noirmoutier, puis rouler jusqu'à La Rochelle,et de là nous avons mis les vélos dans le train pour arriver à Nantes, et nous faire conduire jusqu'à destination.

Mettre les vélos dans le train est une aventure à elle toute seule. Il faut s'y prendre relativement tôt pour réserver des places pour les vélos dans les trains, et parcourir avec attention le site de réservation pour trouver le bon clic.
Ensuite, il faut se pointer à la gare avec les vélos chargés, les enfants, attendre que le quai du train soit affiché, c'est à dire 10 minutes avant son arrivé.
De là à ce qu'il y ai un passage sous terrain, sans ascenseur, à prendre....

Puis le train arrive, nous, nos vélos, nos sacoches, la charrette, nos enfants et le reste des passagers avons 3 minutes pour monter dans le wagon. Les passagers avec les valises seuls montent les premiers car il ne veulent pas nous laisser passer (logique), puis c'est notre tour, il doit rester 1 minutes et 26 secondes. Mon mari monte son vélo, mais une surprise nous attend, les emplacements vélos sont occupés ! Tant pis, je continue à passer nos vélos un a un, papa voyageur les entassera où il peut, dans le passage. N'ayant plus de place pour monter dans le train, les enfants et moi-même courons jusqu'à l'autre entrée du wagon pour enfin s’asseoir à nos places. A l'arrivée des contrôleurs, ils feront descendre les vélos, qui n'auraient pas dû être à notre place, à la gare suivante. J'ai tout de même remarqué que le chef de gare avait retardé le départ du train car nous n'étions pas encore montés, et pour cause, quelle galère !

2ème possibilité : L'aventure des vélos dans le train, étant bien trop stressante, il nous restait la solution d’amener notre voiture au point B, (par mon mari), puis de revenir en train, comme nous l'avons fait cette année.


MATÉRIEL VÉLO : 

Vélos adultes, VTC D4 assez lourds, pas top mais pas trop cher : environ 250€.

Vélo enfant pour grand voyageur : 20'' SCOTT Voltage 330€ (léger, 7 vitesses mais pas de plateau) A cette âge pas besoin de plateau, car gérer les vitesses pour un enfant c'est déjà assez compliqué.

Vélo pour p'tit voyageur :  D4 Monster Truck à 140€ en 16'' aussi lourd que celui de son frère et sans vitesse. A déconseiller donc, sauf si vous voulez pousser votre enfant une côte sur deux!

Remorque 1er prix à 70€ + sac étanche 90€ (achat de cette année car le sac d'origine n'est pas étanche. L'année dernière nous avions roulé plusieurs journées sous la pluie, les affaires avaient été mouillées, ainsi que le matériel médical de p'tit voyageur.

Barre de tractage pour le petit vélo : 70€

4 sacoches étanches pour l'avant : 2X40€

2 sacoches arrières : 30€

Porte vélo sur la voiture

4 sacoches pour guidon : 4X10€

Matériel de réparation vélo : rustine, colle, démonte pneu, multi tools, dérive chaine, chambre à air, WD40, pince, clées multi tête, clé allen, chiffon, gants...

Tente ultra light 4 places + sacs de couchage + matelas, oreillers... 1000€


Notre suite royale pour 2 semaines


MATÉRIEL DIABÈTE : 


POCHETTE FRIO : 


Nous partons plusieurs semaines en itinérance sans frigo, à rouler sous le soleil. 
Pour garder l'insuline au frais, nous avons acquis une pochette FRIO (achetée ici) qui permet de garder l'insuline à température ambiante entre 18 et 26° même sous un soleil de plomb. Il suffit de mouiller sous un filet d'eau la pochette intérieure et mettre l'insuline dedans. A renouveler tous les 2 jours. A noter que pour être efficace, la pochette doit être à l'extérieur et ne pas être enfermée dans un sac à fortiori étanche. Entièrement satisfaite de ce produit.

Petite minute scientifique: Une récente étude en Inde démontre que l'insuline stockée à 32 et 37 °C pendant 28 jours perd respectivement 14 et 18 % de son efficacité. Etant donné qu'en faisant 4 à 5 heures de vélo par jour, malgré cette perte d'efficacité même moindre que dans cette étude grâce à la pochette FRIO, nous avons dû baisser de beaucoup les doses d'insuline. Cela n'a donc pas été un problème.




POCHETTE LECTEURS DE GLYCÉMIES

Pour mettre le lecteur de glycémie, nous avons fait l'achat d'une pochette rigide, solide, décorée et personnalisable; toujours chez pochette seven.
La pochette est assez grosse pour y mettre plein électrodes, de recharge d'aiguilles pour le fastclic, du sucre en barrette, 2 lecteurs et le stylo piqueur. Si j'y met qu'un seul lecteur, il y a de la place pour la collation de p'tit voyageur (2 gâteaux au chocolat sans les retrouver en miette) Aussi, le fait d'y mettre une grosse réserve d'électrodes, sucre etc... me permet de ne pas à y penser trop souvent.


FREE STYLE LIBRE 

Ce lecteur est devenu l'indispensable pour nos vacances. Nous ne saurions faire sans. Avant ça, nous financions des capteurs DESCOM reliés à la pompe à insuline, il fallait compter 70€ pour 6 jours + 500 € pour le transmetteur.

Le free style libre fonctionne 14 jours pour 60€ (achat du lecteur pour 60 € aussi mais il existe maintenant une appli pour téléphones android gratuite qui fait la même chose). Je le préfère au DESCOM pour sa durée, sa facilité de pose et d'utilisation. Les premières 24-48h, nous couplons avec un dextro au doigt car il y a une grande différence entre les 2 données, mais ensuite, il est fiable. Le plus important, c'est d'analyser la courbe et non rester sur le chiffre en lui même. 

Pour l'instant, nous avons fait le choix de poser le free style libre sur p'tit voyageur uniquement pendant toutes les vacances scolaires, ainsi que les week-end prolongés du mois de Mai.


Mais c'est quoi que tu as au bras ? Sa réponse aux enfants : DEVINES ! 


Et bien sûr, on n'oublie pas le glucagon, les cathéters, les réservoirs, les patchs, les sucres, les piles, la pompe de secours, les stylos d'insuline, les collations, et les carambars !


DÉROULEMENT D'UNE JOURNÉE TYPE : 

8h30/9h : réveil. (certains, même avec des enfants, sont déjà partis à cette heure-ci). Scan, bolus, petit déjeuner sous la tente, habillage, dégonflage des matelas x4 ça prend du temps, rangement sacs de couchage, sécher la tente si besoin et la plier. Charger les vélos, sacoches, gros sacs, crème solaire pour tout le monde et la matinée est déjà bien avancée ! 

10h-10h30 : Scan, collation pour p'tit voyageur (il en a toujours une, même à l'école). Départ !

12h- 12h30 : Scan, bolus, pause pique-nique. On essaye de trouver un endroit sympa pour manger mais si ce n'est pas possible, c'est au bord du chemin.

16h : Goûter pour les enfants, scan, bolus. Souvent, nous venons tout juste d'arriver au camping. 

16h30-17h : Montage de la tente et installation des sacs de couchage et matelas. Préparation des affaires pour la piscine. Il faut bien compter 1h pour tout ça.

17h-18h : Piscine au camping. 


Ma préférée, évidemment !

18h-19h : Douches, balade, jeux.

19h : Scan, bolus, dîner

20h30-21h30 : Scan, carambars, balade, jeux

22h : Scan, dodo.

23h : Scan, arrêt basal, dodo

2h14 : Scan, dodo

3h49 : Scan, bolus, dodo

5h38 : Scan, sucre, dodo

7h21 : Scan, dodo.

8h30 : Réveil, scan, dodo.

Hahaha, ce n'est bien sûr qu'une caricature, car aucune nuit n'est semblable à la précédente et des nuits comme ça, on a connu pour de vrai ! :) 
Mais c'était aussi pour l'humour, car c'est vrai que l'on dort assez mal en tente et toutes les occasions sont bonnes pour scanner et rectifier le tir !

Gérer la glycémie de son enfant pendant l'effort physique : 

Il faut connaitre son enfant et savoir ses réactions de glycémies pendant le sport. Chaque enfant est différent et se gère différemment. 
Nous avons choisi le lecteur free style libre pour nous aider, en fonction de l'heure de la glycémie, de la courbe de sa glycémie, de l'effort fourni avant et après le scan, je donnais 1 ou 2 carambars ou autre bonbon ou rien. Nous avons aussi, baissé les bolus, parfois divisé par 2, et baissé le basal, mais malgré ça, il lui fallait manger du sucre. (bonbons)

J'étais en possession du lecteur, du coup, je restais constamment derrière p'tit voyageur pendant que nous roulions. Les enfants avaient des rythmes différents, et mon mari ne voulait pas laisser grand voyageur seul devant.


Mais que mange t-on lors d'une randonnée de 2 semaines à vélo ?


Pique-nique au pied de la dune du Pila


Nous avons une réserve de nourriture (l’équivalent d'une sacoche étanche vélo) en fonction des goûts alimentaires des enfants et de l'absence de frigo :

Le matin : mini gâche aux pépites de chocolat.

La collation de p'tit voyageur, des crêpes fourrées au chocolat qui ne risquent ni de fondre, ni de se casser dans les sacs contrairement aux biscuits secs (Petits écoliers, BN, Princes,...).

Le midi : Pain de mie complet, avec au choix, rillettes, sardines, jambon (lorsque nous passions devant une supérette avant la pause dej). Sandwich au fromage, fruits et surtout melon charentais (si occasion d'en acheter), chips, compote en gourdes.

Goûter : Glace si l'occasion se présentait, sinon compote en gourde et biscuits.

Le soir : dîner au snack du camping ou restaurant en ville. Nous avons privilégié, les crêperies, les menus enfants avec des pâtes ou pommes de terre, pour éviter de manger trop souvent des frites ou des pizzas.  Il faut compter 40€ de resto par soir car en général nous ne prenions qu'un plat.

Mais où dort-on ?

C'est la 2ème année que nous utilisons notre tente pour dormir en camping. Les autres fois, nous avions testé, les hôtels et chambres d'hôtes accueillant des vélos.
Les campings, il y en a pour tous les prix. Le nombre d'étoile n'indique pas forcément une fourchette de prix. 
Il arrive que certains campings soient complets mais ils trouvent tout de même une place pour une famille avec vélos. 
En général, on se retrouve avec d'autres familles ou couples qui font la vélodyssée. Cela favorise les rencontres et les échanges.
Une famille qui nous a marqué sur la route : Un couple, 2 jeunes enfants et un bébé de 3 mois !

Et comment vont les glycémies avec autant de sport pour un enfant diabétique ?

Dans l'ensemble c'est plutôt pas mal, il faut souvent contrôler et rectifier avec un carambar pour son plus grand plaisir !


Courbe de sa glycémie avec le free style libre
Les petits ° indiquent les scans effectués

Alors, avec des courbes comme celles-ci, à combien sera sa prochaine hémoglobine glyquée ?

Et vous, prêts pour l'aventure ?








25 août 2016

De ROCHEFORT à la DUNE DU PYLA, EN famille, ET à Vélo, Août 2016

Mais comment p'tit voyageur s'est-il retrouvé à pédaler 300 km cet été ?

Présentation de la "bicycle team"


Papa voyageur : 40 ans, toujours partant pour des vacances sportives, n'a pas peur de se charger comme un mulet (tant que ça roule...), manie l’empilage des bagages à la perfection, et sait replier une tente pop-up en 3 secondes. Si si, celle qui se déplie en 2 secondes...


Il transporte 2 sacoches avant, 2 sacoches arrière, la tente, la bâche, un panier, et une sacoche de guidon avec les outils. Il traîne une charrette avec un gros sac étanche, et la tente de plage.




Maman voyageuse : 38 ans, se perd encore facilement au bout de sa rue, même avec un GPS dans la main. A l'origine du projet, elle laissera papa voyageur la guider sur la route. (C'est plus sûr pour arriver à bon port tous les soirs).

Je transporte 2 sacoches avant, une sacoche de guidon, un panier, un sac à dos, et la barre de tractage pour un vélo enfant.




Grand voyageur : 8 ans, 22 kg tout mouillé, habitué à pédaler, il suit ses parents sans broncher sous la pluie ou sous un soleil de plomb !

Il transporte dans sa sacoche de guidon une petite bouteille d'eau et des carambars qu'il peut boulotter à tout moment.




P'tit voyageur : pas encore 6 ans, élevé au sucre depuis sa plus tendre enfance, diabétique de Type 1 depuis ses 20 mois. Il porte une pompe à insuline à la taille et le free style libre au bras. Connecté à plusieurs endroits avec des gadgets trop cool et de la plus haute technologie, il vit avec son temps.
Il ne manque pas une occasion pour demander de faire un scan et demander à chaque fois s'il peut manger quelque chose. Il vit très bien avec son diabète, et sa pompe ne le gène en rien. 

Il transporte une sacoche sur le guidon avec une petite bouteille d'eau et des carambars, qu'il mange pour équilibrer sa glycémie pendant le sport sans atteindre l'hypoglycémie.






Ce n'est pas la première fois que nous faisons ce genre d'aventure à vélo. Nous sommes donc préparés et avons acquis le matériel au fil des années.

Pour faire du vélo de Rochefort à la dune du Pyla, nous allons suivre la vélodyssée. Plus d'info ici : http://www.lavelodyssee.com/


J-2 : Samedi 30 Juillet, nous arrivons chez les grands-parents où séjournent nos enfants pendant les vacances. Dernière préparation des sacs et sacoches. Accrochage des vélos sur la voiture.

Le cathéter de la pompe à insuline à été changé la veille, nous le changerons tous les 3 jours. Le capteur free style libre arrive bientôt à la fin, nous le changerons aussi quelques jours plus tard sous la tente.

J-1 : Dimanche 31 Juillet. Nous partons tous les 4 en voiture à Rochefort (2h de route) au camping municipal, (10 Euros l'emplacement) plantons la tente, puis mon mari emmène la voiture près de Bordeaux et revient en train. Je passe l'après-midi seule avec les 2 enfants à jouer au badminton et au ping-pong, puis nous allons dîner tous les 3 en ville.


J1 : Lundi 1er Août.  Rochefort - Marennes : 40 Km, car le pont transbordeur est fermé pour plusieurs années, ce qui nous fait faire un long détour !


Après un petit déjeuner sous la tente, on se tartine de crème solaire, on charge les vélos avec les sacoches et le sac pour la charrette. J'accroche P'tit voyageur à mon vélo, nous devons rejoindre la piste cyclable.

Voilà, c'est parti, on doit prendre nos marques, les vélos chargés sont très déstabilisés avec le poids.

Arrivés à la piste cyclable, nous demandons à P'tit voyageur s'il veut bien pédaler tout seul (15 jours avant le départ, il refusait de faire du vélo seul). Il accepte, et pédale comme un chef. Puis sur un passage difficile, je raccroche son petit vélo au mien. Il m'aide dans les montées, et est en sécurité lorsque nous devons rouler sur la route.

La barre de traction fait légèrement tanguer son petit vélo à droite et à gauche, du coup, il n'aime plus être tracté. Il demande à se détacher de la barre et pour le reste de notre périple, nous allons le rattacher uniquement sur le dernier Kilomètre où s’enchaînent descentes et grandes côtes.

Nous trouvons facilement un camping à Marennes (Camping "Au bon Air") où nous pouvons rester qu'une seule nuit. Le camping est près de la plage mais nous profitons de la piscine, et allons dîner au snack au camping.

A noter que même à marée basse on peut se baigner à la plage car il y a une sorte de petit lac qui se forme. 
C'est le jour du changement de cathéter, (décidément 3 jours, ça passe vite !) le snack nous informe que notre repas sera prêt dans 20 minutes seulement, nous allons à la tente pour chercher tout le matériel pour changer le cathéter sur la table en attendant nos frites ! Pas de temps perdu :)


Pont transbordeur à Rochefort

Piste cyclable entre Rochefort et Marennes


J2 : Mardi 2 Août : Marennes - La Palmyre : 40 km

C'est reparti pour une 2ème journée. Il fait beau, et chaud. 

Nous devons traverser la Seudre par un pont à la sortie de Marennes qui s'avère être très dangereux pour les cyclistes, nous ferons la montée à pied, puis la descente sur les vélos. 
Il y aurait un bac à proximité mais sur Google cela semble possible de le prendre seulement à marée haute mais on est passé à marée basse.

Nous profitons des paysages et de la piste cyclable près de l'eau.



Piste cyclable à La Palmyre

Arrivés à La Palmyre, nous cherchons un camping mais beaucoup sont complets. Nous allons à l'office du tourisme qui nous donne une liste de campings susceptible d'avoir un emplacement tente pour nous. Je téléphone à plusieurs campings, d'abord les plus près du centre ville et de la plage, mais ils sont complets aussi. Enfin, un camping à une place pour nous, mais ne prend pas de réservation ! Premiers arrivés, premiers servis !

Sur le chemin, papa voyageur repère un camping 4 * "Atlantique Parc"qui n'était pas dans la liste, nous tentons notre chance. Ce camping fait une offre spéciale pour les personnes qui font la vélodyssée, l'emplacement  est à 20 euros par nuit ! Nous décidons de rester 2 nuits, pour profiter du camping et de la piscine.
Et quelle piscine ! une piscine de sable fin avec palmiers et transats...
L'eau n'est pas très chaude, mais il y a une 2ème piscine, chauffée, au camping. Nous la testerons aussi.

Piscine au camping de La Palmyre

Nous reprenons nos vélos pour aller dîner en ville.


J3 : Mercredi 3 Août : Day off au camping. piscine, balade à vélo près de la mer, course au supermarché, cartes postales et lessive !


J4 : Jeudi 4 Août : Réveil humide. Il pleut, et pas qu'un peu. Nous n'avons pas réservé les prochains campings et démonter la tente, rouler sous une pluie battante me refroidi ! (Nous l'avions fait l'an dernier, c'est faisable mais moins sympa ! ).


Je propose que nous restions une nuit de plus surtout que d'après la météo, il va pleuvoir jusqu'à 16h.

Nous passons la journée sous la tente à jouer aux cartes avec les enfants. Vers 16h, le soleil revient, les enfants profitent des jeux dans le camping et nous dînerons sur place.

Et si vous avez bien suivi : c'est le jour du changement de cathéter ! L'opération se fera de nouveau sur la table du restaurant !

J5 : Vendredi 5 Août : La Palmyre - Soulac sur Mer. 40km


Enfin, on reprend la route, le soleil est au rendez-vous, et on profite !


Il n'y a pas de routine

Nous prenons le bac pour traverser l'estuaire de la Garonne (30 min) ; il faut compter le temps d'embarquer et de débarquer et attendre le bateau (environ 1h30). 11.40 € pour nous 4 avec les vélos. Vue sur le phare de Cordouan au passage.


Le Bac avec au loin le phare de Cordouan


Arrivés au camping de Mussonville à l'entrée de Soulac, dîner puis au lit ! Ce camping n'est pas terrible, loin de la plage et sans piscine mais nous avons déjà parcouru 40 km, et nous voulons nous poser.

J6 : Samedi 6 Août : Soulac-sur Mer - Hourtin-sur-Mer : 40 km


Journée très chaude, très très chaude, on n'aura quasiment pas d'ombre sur le chemin. A chaque coin d'ombre, on profite pour faire une pause pour boire, remettre une couche de crème solaire, contrôler la glycémie de p'tit voyageur par scan, et avaler un carambar ou 2 par la même occasion !


Nous restons 2 nuits dans un camping 5* (la nuit est cher 75 €) pour le plus grand bonheur des enfants qui profiteront de la superbe piscine avec toboggan et seau d'eau sur la tête. Nous sommes placés tout à côté des jeux pour enfants, ils en profiteront aussi à loisirs !


Il n'y a pas vraiment de choix de camping dans ce coin, beaucoup font du camping sauvage même si, théoriquement, c'est interdit. 

Après un dîner en ville, nous allons nous balader sur la plage.


J7 : Dimanche 7 Août : Journée repos au camping. Piscine, lessive, recharge des portables, et du free style libre (faudrait pas une panne de batterie ! ) et le fameux : changement de cathéter, qui pour une fois se fera sous la tente avant d'aller dîner au restaurant du camping. A noter que la pizza bambino du menu enfant a une taille standard adulte, bien trop grosse pour un enfant ! 


Puis, de nouveau une balade à la mer pour profiter du coucher de soleil.





J8 : Lundi 8 Août : Hourtin-Plage - Etang de Lacanau. 40 km

Journée plus fraîche, tant mieux, on respire.

P'tit voyageur s'amuse avec son frère à faire des courses pendant le parcours, mais où vont-ils encore chercher toute cette énergie ?





Ça monte et ça descend, pas facile avec son petit vélo, mais il s'accroche !





Les campings sont encore cher dans ce coin (75€ la nuit), nous cherchons un camping moins cher et arrivons au camping "du Tedey" avec accès direct à l'Etang de Lacanau, nous dînons au snack du camping avec une magnifique vue.
Nous n'avons pas eu l'occasion de nous y baigner pourtant l'eau n'était pas froide, mais nous sommes arrivés tard et devions repartir le lendemain.



La vue de notre table pour le dîner.

 J9 : Mardi 9 août : Etang de Lacanau - Plage du truc vert : 40 km.

Arrivés au camping 4* de la "Plage du truc vert", il n'y a pas de piscine, mais nous resterons 2 nuits.


J10 : Mercredi 10 Août : Journée repos. On en profite pour aller pique-niquer à la plage et y passer l'après-midi. Papa voyageur se baigne dans une eau à 15,8° et une mer à fort courant. Pas vraiment kids friendly ! Quelques surfeurs attendent la vague, sans grand succès.


Allez, on garde le rythme ! Changement de cathéter sous la tente puis dîner au snack du camping.


Plage du truc vert, c'est facile à retenir, non ? Mais quel truc ?


J11 : Jeudi 11 Août : Plage du truc vert - Pointe du Cap Ferret -Arcachon - Dune du Pyla : 40 km

C'est parti pour la dernière étape.

Nous allons au bout du Cap Ferret pour admirer la vue. Pas évident car il n'y a plus de piste cyclable, on s'y perd un peu.

Le meilleur pour la fin !


Puis nous devons traverser le bassin d'Arcachon. Pour aller en direction de la dune du Pyla, il y a 2 possibilités : la plus courte et rapide vers "Le Moulleau" mais il ne faut pas avoir de charrette ni trop de bagages, ni tandem. Du coup, nous avons pris direction Arcachon, la traversée pour nous 4 et la charrette : 53 €.
Les vélos seront mis sur "le toit", il faut donc enlever toutes les sacoches des vélos et détacher la charrette. Puis tout remettre une fois de l'autre côté !

A noter, qu'à partir d'Arcachon, il y a plein de montées/descentes, je tracte p'tit voyageur, même si mon fils m'aide dans les montées, il n'est pas évident de pédaler. Les piétons marchent sur les pistes cyclables et prennent tout leur temps pour s'écarter du chemin. Ce qui m'a bien agacée ! 


Nous arrivons dans le dernier camping de notre périple, les emplacements tentes avec vélos sont au bout du camping. Nous sommes au pied de la dune du Pyla, c'est magnifique, grandiose !

Pendant que nous montons la tente et installons le reste, les enfants sont déjà partis grimper sur la dune, et s'éclatent avec tout ce sable fin !
Le prix pour la nuit est correct : 37 €, mini golf gratuit, prêt de raquettes de ping-pong, badminton, jeux de société/cartes.
Par contre, évitez les moules frites, (frites re-cuite, et moules aux crabes !)

La tente au pied de la dune, excellent !


Nous y resterons 2 nuits. Le premier soir, Papa voyageur part chercher, en train, la voiture qu'il avait déposé près de Bordeaux. Je vais dîner seule avec les enfants au restaurant du camping, il rentrera vers 23h.

J12 : Vendredi 12 Août : il fait déjà très chaud le matin. Il n'y a pas de vent, c'est idéal. 

Les enfants n'ont qu'une envie, grimper la dune ! Encore ! Nous prenons de l'eau, des gâteaux et des bonbons et nous montons. C'est très physique, il y a une échelle pour aider sur les 3/4 de la montée, ensuite il faut monter à même le sable. En faisant un pas de 30 cm, on redescend systématiquement de 15 cm ! Mais quelle joie d'arriver en haut, la vue est magnifique. Et tout ce sable fin, c'est vraiment agréable d'y marcher pied nu !

Bon, il va falloir y aller !


J'ai eu le vertige en montant ! Et pour redescendre, je n'en parlerais même pas !

A midi, nous pique-niquons près de notre tente, toujours avec la vue sur cette immense dune de sable, et jouons aux cartes. Il fait vraiment trop chaud pour aller au soleil. Nous passons le temps jusqu'au goûter, et allons nous rafraîchir à la piscine du camping.

Pour ne pas changer les bonnes habitudes, nous dînerons au restaurant du camping, puis nous entamons de nouveau la montée de cette dune pour aller voir le coucher du soleil de là haut.


Y'a pas de mot, c'était sublime !

P'tit voyageur à ramené du sable dans sa pompe, mais tout va bien, je rassure le prestataire :) La pompe fonctionne, je répète, la pompe fonctionne !

Une petite dernière ?

Promis, après j'arrête !

Apparemment, nous ne sommes pas les seuls a avoir eu l'idée de regarder le coucher de soleil de là-haut :)
J13 : Samedi 13 Août, La vélodyssée, c'est fini.

Nous chargeons la voiture, avec bagages et vélos, direction St Hilaire de Riez, où nous passerons une semaine en mobil-home dans un camping, et comment irons-nous à la plage ?  A vélos, bien sûr !


Et pour les 2 du fond qui n'ont pas suivi, qu'allons nous devoir faire ce soir là ?  CHANGER  LE CATHÉTER ! ;) 




Nous avons tous passés d'excellentes vacances, nous ne pouvons pas faire sans lui, alors nous faisons avec.


Du coup, avec tout ce sport, P'tit voyageur à quand même bien profité de ses carambars ! :)